SSPA-Vision

Service de santé publique appliquée

UN SERVICE INTÉGRÉ D’ÉPIDÉMIOLOGIE, PROMOTION DE LA SANTÉ ET EFFECTIFS CLINIQUES.

 VISION :

Les disciplines de promotion de la santé et épidémiologie sont des ajouts récents à la profession médicale. Au cours des cinquante dernières années, ils ont rehaussé de façon importante notre compréhension de la santé, autant chez les individus que dans les communautés. Ainsi, nous avons compris que la santé est influencée par plusieurs facteurs biologiques et aussi par un vaste spectrum de facteurs connus globalement sous la rubrique « les déterminants sociaux de la santé.

Nous avons aussi compris que la santé et les déterminants de la santé sont transmis via les réseaux sociaux et dorénavant il est essentiel de considérer la santé d’un individu dans le contexte de sa communauté et de son réseau social. L’utilisation du réseautage communautaire pour la santé est une nouvelle stratégie pour la promotion de la santé.

Le service de santé publique appliquée vise à appliquer les leçons des derniers vingt ans afin de promouvoir la santé des individus et des patients à l’intérieur du CSSS et également dans la communauté amossoise en général. Nous croyons que les professionnels de la santé et les organisations de santé peuvent et devraient participer, non seulement dans le diagnostic et le traitement des maladies, mais également dans la prévention des maladies et la promotion de la santé. Les cliniciens sont universellement reconnus par la population comme les autorités en ce qui concerne la santé. Donc, l’intégration des services de prévention et de promotion dans la culture de la médecine et dans les  protocoles cliniques est un objectif principal du service de santé publique appliquée.

Le département de médecine interne générale du CSSS Les Eskers de l’Abitibi est fortuné d’avoir les membres du département qui possèdent une formation formelle en santé publique, épidémiologie et effectiveness clinique. De plus, il y a un historique et l’expertise connue à l’intérieur du département pour le développement et le déploiement des campagnes de promotion de la santé, des outils cliniques, de réhabilitation cardiaque, et l’organisation communautaire pour la santé.

Nous cherchons à maximiser l’utilisation de ces ressources pour l’amélioration de la santé dans notre communauté et il y a un fort appui du département de médecine interne générale à cette initiative. Il est souhaité que d’une manière ou d’une autre, tout interniste et éventuellement tous les cliniciens du CSSS puissent participer aux activités de ce service. Ce service serait mené par la division de médecine interne générale mais nous cherchons également à impliquer et à profiter des vastes ressources disponibles dans les départements et services cliniques du CSSS. Tous les membres du CMDP peuvent participer aux activités du service.

Nous soulignons que la promotion de la santé est reconnue comme une activité fondamentale et obligatoire pour les spécialistes par le Collège Royal et par le Collège des médecins du Québec. Il est probable que le travail de prévention de la maladie et promotion de la santé sera plus efficace et qu’il va toucher plus de monde que les actes diagnostiques et thérapeutiques, mais il ne remplace pas ni diminue leur importance. La participation à ce service n’enlève pas l’obligation de tout médecin à respecter leurs engagements et obligations en termes de services à leur département et service respectif.